top of page
  • Marketing

5 questions à…Erik Boafo, notre photographe immobilier

Dernière mise à jour : 19 sept. 2022

ImmoSky AG vous propose un vaste éventail d’offres afin de vous permettre de vendre plus rapidement votre bien. De nos jours, des photos professionnelles, des vidéos et des prises aériennes réalisées par des drones sont incontournables. Lorsque nous recevons la mission de vendre un bien, ce service est compris dans les prestations standards d’ImmoSky.

ImmoSky propose également la décoration virtuelle d’espaces vides, la réalisation de plans d’une grande précision et des visites virtuelles en 3D. Grâce à ces offres, les acheteurs potentiels peuvent à tout moment et indépendamment de leur situation géographique effectuer une visite individuelle des biens.

À l’heure actuelle, nous avons recours pour la Suisse aux services de trois photographes. Ceux-ci bénéficient de l’assistance de stagiaires, ce qui nous permet de garantir des photos professionnelles de leurs biens à tous nos mandataires.


Nous recevons aujourd’hui Eric Boafo, l’un de nos trois photographes, qui nous accorde un entretien.



À quoi ressemble pour toi une «journée normale de travail»? Bonjour à tous, je suis heureux de pouvoir vous présenter mon travail. Alors, à quoi ressemble pour moi une journée de travail? En fait, toutes les journées sont différentes. Parfois je me rends sur place afin de prendre des photos, parfois je retravaille dans mon bureau, ou en ce moment chez moi, les photos et les vidéos que j’ai déjà réalisées.

Une séance de photo pour réaliser des prises de vue de l’intérieur et de l’extérieur d’un bien et de son terrain dure environ de 1 heure et demie à 2 heures. Si s’ajoutent à cela des prises de vues aériennes de l’objet par un drone, ou si le bien doit être représenté grâce à Matterport en images tridimensionnelles, cela peut prendre jusqu’à une demi-journée pour que toutes les images et vidéos aient été réalisées dans la meilleure qualité. Bénéficier d’un temps clément constitue bien entendu toujours un avantage, mais requiert une grande flexibilité.

À quoi doit-on faire attention si l’on veut réaliser des photos ou des vidéos d’un bien d’une excellente qualité? Des photos attrayantes et professionnelles d’un bien immobilier jouent un rôle décisif dans la procédure de vente et pour la décision finale d’achat. Pour une présentation optimale d’un bien immobilier, il est donc indispensable que toutes les pièces aient au préalable été rangées et nettoyées. Un photographe immobilier bien formé saura exactement à quels aspects il convient de prêter attention pour obtenir une présentation optimale du bien. Les conditions lumineuses jouent par exemple également un rôle important. Sous quel angle doit-on prendre les photos pour créer une sensation d’espace dans les pièces? En effet, plus une pièce est encombrée et plus elle semble petite. Créer une impression d’espace constitue un argument de vente aussi bien pour réaliser des photos attrayantes de votre bien que pour les visites ultérieures. De plus, les couleurs chaleureuses et claires créent une atmosphère accueillante et font paraître les pièces plus grandes sur les photos. Certains petits détails peuvent également faire la différence et créer une atmosphère agréable: les coussins sur le canapé devraient être soigneusement agencés, tandis que les meubles et les plantes devraient être judicieusement placés. Un bel éclairage et autant de lumière naturelle que possible contribuent également à favoriser la vente. En moyenne, les biens immobiliers vendus avec des photos professionnelles le sont avec un prix 4 à 9% plus élevé en un temps réduit de 31%. 90% des acheteurs ont déclaré se sentir plus enclins à acheter un bien proposé avec une visite en 3D.


Penses-tu que ce soit l’avenir? J’entends par là les vues tridimensionnelles et les visites virtuelles d’un bien?


Oui, absolument! Les possibilités techniques évoluent constamment, tandis que le coût des équipements baisse sans cesse. De plus, avec le coronavirus, nous avons constaté que parfois, il est impossible de sortir de chez soi ou d’entrer personnellement en contact avec d’autres personnes. J’espère bien sûr que la pandémie sera enfin bientôt derrière nous, mais à l’avenir, le monde virtuel fera tout de même toujours plus partie de notre vie. Quel travail te plaît tout particulièrement? En fait, tout! Mais je préfère tout de même travailler sur place chez les clients. On découvre ainsi à chaque fois un nouvel environnement, de nouvelles personnes, et bien sûr des maisons et des situations. On découvre aussi de nombreux aspects de notre belle Suisse.

À quoi ressemble ton parcours professionnel? Comment es-tu devenu photographe immobilier? J’ai suivi à Zurich une formation de reprographe. Durant cette formation, nous avons appris différentes techniques d’impression. De l’impression offset à la sérigraphie, en passant par des reproductions de photos en grands formats pour des plans d’une grande exactitude. À l’époque, tout se faisait sans PC, plus ou moins tout à la main. J’ai appris la photo de manière autodidacte durant mes loisirs et j’ai commencé à développer des photos dans mon propre laboratoire. J’ai aussi régulièrement fait des photos pour des journaux locaux, des événements sportifs ou d’autres manifestations. On m’a aussi demandé de faire des photos de mariage.

J’ai travaillé pendant quelques années en tant que reprographe, jusqu’à l’arrivée des outils électroniques, et surtout des ordinateurs. En raison de l’arrivée des ordinateurs, il a fallu que je m’adapte, et donc j’ai suivi différents cours. Entre autres un cours de conception multimédia des écrans durant lequel j’ai appris à travailler avec Photoshop et les programmes de mise en page les plus courants. Dans mes emplois suivants, je travaillais parfois en tant que reprographe et parfois dans la publication assistée par ordinateur. Jusqu’à il y a peu, j’avais ma propre boîte de reprographie, PAO et photographie.


Toutes mes expériences et les formations que j’ai suivies au cours de mon parcours professionnel me servent actuellement pour mon travail chez Immosky.

Je comprends les plans de construction et je sais les interpréter correctement. Je connais les toutes dernières technologies et j’apprends rapidement à m’en servir. Prendre des photos et les retravailler, tout comme monter des vidéos et effectuer la correction des couleurs fait partie de notre quotidien.

Comments


bottom of page