top of page
  • Marketing

Métropoles – l’avenir de l’habitat en Europe

Dernière mise à jour : 19 sept. 2022

Les métropoles font figure de pionnières en matière d’«habitat du futur». Aujourd’hui déjà, de multiples villes se préparent pour demain – nombre d’entre elles sont smart, respectueuses de l’environnement et très avancées en termes de numérisation. Cet article vise à vous donner un aperçu des métropoles les plus importantes d’Europe, leurs atouts et leur politique en matière d’habitat du futur.


Aperçu: Les 10 plus grandes villes d’Europe


Aujourd’hui, Moscou est la plus grande ville d’Europe. Avec ses 12,6 millions d’habitants, la métropole russe en compte 1,5 million de plus que la capitale française Paris. Viennent ensuite Londres, avec 9,4 millions d’habitants, puis les villes espagnoles de Madrid (6,5 millions) et de Barcelone (5,5 millions). À la 7e place se trouve Rome (4 millions d’habitants), juste avant la capitale allemande Berlin (3,6 millions d’habitants). Athènes et Milan referment ce classement.

Place

Ville

Nombre d’habitants en millions

1.

Moscou

12,54

2.

Paris

11,02

3.

Londres

9,3

4.

Madrid

6,62

5.

Barcelone

5,59

6.

Saint-Pétersbourg

5,47

7.

Rome

4,26

8.

Berlin

3,56

9.

Athènes

3,15

10.

Milan

3,14


La population européenne continue donc à être attirée par les villes. Avec pour conséquence que le besoin en logements y est en constante augmentation, à l’instar de la circulation, et que les espaces libres se font rares. Selon les prévisions, jusqu’à 70% de la population mondiale vivra dans les villes à l’horizon 2050 – même si nombreux sont ceux qui en raison du coronavirus ressentent un besoin accru de tranquillité et la volonté de «lever le pied».

Le marché de l’immobilier dans les métropoles européennes est toujours aussi attractif. Stimulée par l’urbanisation et une prospérité croissante, la demande augmente et dépasse l’offre depuis des années.


Les métropoles sont considérées comme des modèles en matière d’habitat du futur, et il y a de bonnes raisons à cela. Les grandes entreprises sont implantées dans les centres urbains et les agglomérations. Les sites économiques regroupent les savoir-faire et constituent des pôles d’attraction pour la recherche et la science – qui à leur tour stimulent de nouveaux développements. Mais il y a longtemps également que les petites agglomérations et villes de taille moyenne occupent elles aussi une place importante. Afin de représenter une alternative face aux grandes villes et les désengorger, les plus petites ont tout intérêt à suivre les évolutions actuelles. Les concepts qui y sont proposés sont souvent relativement semblables à ceux des métropoles, si ce n’est qu’ils sont appliqués à de plus petites surfaces.


Verte, smart et numérique: La métropole du futur


Verte, smart et numérique: La métropole du futur


Deux métropoles européennes se distinguent déjà particulièrement en matière d’habitat du futur et de concepts de Smart City: Paris et Vienne.

Toutes deux jouent un rôle de précurseur en termes d’innovations porteuses d’avenir. Même si Vienne ne fait pas partie du Top Ten des plus grandes villes d’Europe, la capitale autrichienne fait depuis longtemps déjà figure de précurseur parmi les «Smart Cities». Depuis des années elle occupe la première place, ou moins le podium, du classement des villes plus agréables à vivre au monde. Et cela ne tient pas uniquement au fait que l’écologie et la numérisation y jouent actuellement un rôle prépondérant.


À Vienne, les urbanistes essaient de répondre aux intérêts et besoins des groupes les plus divers en intégrant toujours les habitants dans leur planification, ce qui a un impact considérable sur leur qualité de vie. Le terme de «Gender Planning», incarné depuis plus de 30 ans par l’urbaniste de Vienne Eva Kail et également mis en pratique pour la première fois dans cette ville, est encore peu connu. Par le passé, les villes ont toujours été planifiées pour les hommes – ce qui signifie que le tracé des rues, entre autres, est dicté par le modèle du soutien de famille, autrement dit l’homme qui le matin prend sa voiture pour se rendre au travail et le soir parcourt le chemin inverse. Or ce type de conception est dépassé aujourd’hui.


L’environnement résidentiel immédiat doit mieux refléter la réalité et la vie des habitants des métropoles. C’est exactement l’approche du «Gender Planning»: Accessibilité à toutes et à tous, coordination des feux de signalisation, ainsi que des parcs et infrastructures de garde d’enfants facilement accessibles à pied.


Paris est également pionnière en matière de qualité du logement et de ville du futur. Anne Hidalgo, la maire actuellement en fonction, a introduit le concept de «ville du quart d’heure». Ce qui signifie qu’à partir de chez eux les habitants doivent pouvoir rejoindre en un quart d’heure les magasin, écoles, médecins, lieux culturels, bureaux, espaces verts et tous les autres lieux importants de la vie quotidienne. Il est également question que les célèbres Champs-Élysées cèdent la place à un parc et qu’un nombre accru de zones à trafic limité ou sans voitures soient mises en place.


Progressivement, ce concept d’habitat du futur est également mis en œuvre dans d’autres villes et métropoles – de premières approches et réalisations ont aussi déjà vu le jour en Suisse. Notamment à Zurich et Bâle. Nous vous tiendrons au courant.





Vous êtes à la recherche d’un bien immobilier dans une métropole et souhaitez dès aujourd’hui faire l’expérience de l’habitat du futur? Alors faites-vous un aperçu du marché en consultant nos offres: https://www.immosky.ch/fr-ch/.


Vous souhaitez vivre à Paris ou à Londres? Nos partenaires ImmoSky France et ImmoSky Österreich vous aident volontiers.




Kommentare


bottom of page