top of page
  • Lea Bommeli

Propriétaires immobiliers : un passionnant regard sur les générations

Baby-boomers, Générations X, Y et Z : Les générations en mutation

La génération des propriétaires de logements est en constante mutation, reflétant les caractères et les besoins changeants des générations successives. Dès les années 60, les membres de la Génération silencieuse (Silent generation) et les Baby-boomers ont entamé la construction ou l'acquisition de maisons individuelles, marquant ainsi le début d'une ère de propriété immobilière. Avec l'avènement des années 1980 et 1990, une légère tendance à l'achat de copropriétés a émergé, bien que le taux de propriété reste en deçà de la norme internationale. La Suisse conserve son statut de pays à majorité locataire.


Mais que se passera-t-il lorsque les propriétaires de logements de la génération des Baby-boomers, actuellement en possession de la majeure partie des biens, prendront leur retraite ? Qu'adviendra-t-il de leur patrimoine immobilier ? Quelle trajectoire empruntent les groupes plus jeunes en matière de logement ? Dans cet article, nous plongerons au cœur des différences générationnelles qui façonnent le paysage des propriétaires immobiliers.



Image différentes générations


Les Baby-boomers : Une vie axée sur la réussite

couple âgé assis sur le canapé

Aujourd'hui, près de la moitié de toutes les maisons individuelles sont aux mains de la génération des Baby-boomers (nés entre 1946 et 1964). Pour eux, l'immobilier a toujours symbolisé le statut social : à mesure que leur prospérité grandissait, ils recherchaient des propriétés plus spacieuses et luxueuses. Cependant, avec le passage du temps, de nombreux Baby-boomers aspirent désormais à des logements plus petits et plus accessibles. La question qui se pose est de savoir si les générations futures seront intéressées par ces maisons et souhaiteront les acquérir, ou si elles opteront pour d'autres formes de logement.


La Génération X : Priorité à la sécurité

Un homme porte une femme sur son dos

La génération suivante, la Génération X (née entre 1965 et 1979), a des besoins différents. Ils ont été marqués par la crise financière dès leur jeunesse et accordent une grande importance à la sécurité. De plus, ils accordent une priorité essentielle aux logements respectueux de l'environnement et dotés de technologies intelligentes, plutôt qu'aux luxueuses demeures. Bien qu'ils privilégient la propriété à la location, ils recherchent des biens immobiliers modernes avec une excellente accessibilité aux transports en commun. La génération X manifeste une méfiance à l'égard des agents immobiliers et des agences, préférant souvent gérer l'achat ou la vente de biens immobiliers de manière autonome, même si cela entraîne des regrets financiers ultérieurs.


En Suisse, l'âge moyen des acheteurs immobiliers, selon une étude de Swiss Life, est de 48 ans, soit 17 ans de plus que la moyenne européenne.


La Génération Y / Millennials : À la recherche de l'épanouissement personnel

jeune couple assis dans un café devant un ordinateur portable

Lorsque nous plongeons davantage dans l'analyse des générations à venir, il devient évident que les besoins évoluent sans cesse. Les Millennials, également connus sous le nom de Génération Y (nés entre 1980 et 1994), ont grandi dans l'ère du numérique, en tant que véritables « natifs du numérique ». Les plus jeunes de cette période se souviennent encore du monde analogique - un monde sans smartphones. Les Millennials accordent une importance capitale à l'épanouissement personnel, aux loisirs, à la liberté et au bonheur individuel. Ces valeurs transparaissent également dans leurs préférences en matière de logement : ils aspirent à la flexibilité, à la vie en communauté et à des formes d'habitat alternatives. De plus, ils apprécient l'urbanité et la proximité du centre-ville, optant souvent pour la vie en ville ou dans ses environs immédiats. À présent, nous assistons à la montée des espaces de coliving en plus des espaces de coworking, un choix motivé non seulement par des considérations financières, mais aussi par le désir d'interagir avec des colocataires et de développer des liens professionnels. La génération Y consulte des agents immobiliers ou des conseillers pour éviter les pièges financiers potentiels.


La génération Z : L'accent sur la connectivité

Filles assises par terre sur leur téléphone portable

La Génération Z (née entre 1995 et 2010) ne réfléchit pas encore activement à l'accession à la propriété et manifeste plutôt un certain scepticisme à l'égard de l'achat immobilier. Leur priorité est la connectivité et la construction de communautés. Les espaces de coliving et les micro-appartements en milieu urbain sont particulièrement en vogue. C'est une génération qui a des exigences élevées, car elle est habituée à avoir accès à tout instantanément. Par conséquent, il est tout à fait naturel de constater leur inclination vers les services en ligne et les évaluations immobilières sur Internet, plutôt que vers des consultations en personne avec des professionnels.



Les différentes générations en un coup d'œil

Aperçu des désignations Générations











Où va l'évolution ?

L'avenir passionnant de l'habitat et de l'industrie immobilière suscite de nombreuses interrogations. Les mutations en cours présentent des défis de taille pour le secteur. Pour les experts immobiliers, la clé réside incontestablement dans la flexibilité et le conseil sur mesure, afin de satisfaire les besoins et les exigences variés de toutes les générations. Les conseillers d'ImmoSky offrent une expertise immobilière globale et sont au fait des tendances en matière d'immobilier.


Avez-vous des questions sur l'achat ou la vente d'une maison ? Contactez-nous dès maintenant. Nous sommes là pour vous accompagner.


Hozzászólások


bottom of page